Vieillissement cutané

Principe

Le vieillissement facial est caractérisé par : rides,désordres pigmentaires,télangiectasies, augmentation de la pilosité, sécheresse, atrophie.. Les lampes flash, non invasives, vont avoir une efficacité indéniable sur deux des composantes majeures du vieillissement héliodermique (= induit par le soleil) : télangiectasies (vaisseaux) et lentigos (« taches de vieillesse »). De plus on note une amélioration nette du teint, un resserrement des pores, un toucher plus doux, voire des signes indirects de stimulation collagénique avec une meilleure tonicité et un effacement modéré des ridules.

Les lampes flash sont utilisées depuis une dizaine d'années pour le traitement des affections cutanées vasculaires et pigmentaires, et pour la photoréjuvénation (ou photorajeunissement). Elles peuvent aussi être employées pour l'épilation, mais leur efficacité est moindre dans cette indication que celle des lasers épilatoires. Ces lampes produisent des pulses de courte durée (quelques millisecondes), de très forte intensité lumineuse (environ 4000 W/cm carré), dans le spectre de la lumière visible et des infra-rouges (550 à 950 nanomètres).

Technique

Un gel froid est appliqué sur la zone à traiter et le patient porte des lunettes totalement opaques. La surface de verre lisse de la pièce à main est posée sur la peau et émet de la lumière pulsée. Le patient ressent un léger picotement, semblable au claquement d'un élastique. Quoique parfois utilisées, les crèmes anesthésiques sont rarement nécessaires. Chaque session dure environ 20 minutes.

Rythme du traitement

Les protocoles de traitement consistent généralement en une série de 4 à 5 séances espacées de 2 à 6 semaines, et des séances régulières d'entretien sont généralement proposées. Les fluences sont augmentées progressivement au fil des séances en fonction de la tolérance et de l'efficacité. On cherche à obtenir un érythème léger et un grisé des lésions pigmentaires. Si le patient accepte d'être un peu plus « marqué », le nombre de séances peut être diminué.

Réactions

On ne peut avoir de résultat positif sans avoir obligatoirement et transitoirement un aspect plus marqué des lésions. Dans les jours suivants, on observe une accentuation des lésions avec une remontée des pigments donnant un aspect plus foncé des taches voire des micro-croutes. Les éléments vasculaires vont également être plus visibles (aspect possible de purpura). On peut également noter parfois un oedème péri-oculaire. Après maquillage, le patient peut retourner travailler et reprendre ses activités normales. Après 8 jours, il n'existe pratiquement plus de traces du traitement.

Indications

les lentigos et télangiectasies du visage

  • les lentigos des mains
  • erythrosis coli (« décolleté rouge »)
  • la mélanose de Riehl (cou rouge et pigmenté donnant parfois un aspect de « peau sale »)