Qu'est-ce qu'un laser ?

Depuis une quinzaine d'années, on assiste à un développement important des procédures par lasers en dermatologie, tant dans leurs indications médicales qu'esthétiques. Or, ces appareils de haute technologie n'échappent pas au risque de complications s'ils sont utilisés à mauvaise escient ou avec des paramètres inadaptés.

La multiplicité des appareils disponibles sur le marché, leur complexité croissante rendent indispensable une bonne maîtrise des règles élémentaires de la théorie des lasers. Elle seule permettra à l'utilisateur d'adapter parfaitement et en toute sécurité son traitement au cas particulier de chacun de ses patients.

Qu'est ce qu'un laser ?

Un laser est une source de lumière cohérente émettant à une longueur d'onde donnée avec une fluence variable. Cette lumière permet un transport d'énergie qui atteindra sa cible située dans la peau.

A quoi sert un laser dermatologique ?

Le but du traitement par laser est de détruire une partie bien précise de la peau sans léser le revêtement superficiel et donc sans laisser de cicatrices. Ainsi, il est actuellement possible de traiter l'érythro-couperose, les angiomes plans de l'adulte et de l'enfant, les lésions brunes et les tatouages, les signes de vieillissement cutané, et l'hyper pilosité. C'est en partie la longueur d'onde de l'émission laser qui fait la spécificité de la machine.

Les cibles du traitement par laser en dermatologie

L'absorption de la lumière dans la peau est liée à la présence de 3 chromophores principaux : l'hémoglobine, la mélanine et l'eau. Cette absorption varie en fonction de la longeur d'onde. Il s'agit, pour être le plus sélectif possible, de choisir une longueur d'onde qui soit bien absorbée par la cible et le moins possible par les autres chromophores.

  • Couleur rouge : couperose et angiomes
  • Couleur brune : taches brunes et tatouages ; épilation
  • Eau : signes de vieillissement cutané et rides